Notre actualité

Luttons ensemble contre les moustiques !

Luttons ensemble contre les moustiques !

Cette année 2021 est une année exceptionnelle. Les précipitations exceptionnelles de ce printemps ont maintenu en eau le marais, habituellement plus bas à cette époque de l’année. Le soleil a favorisé l’éclosion des larves et le froid a tué de nombreux prédateurs naturels. Cette prolifération s’accroît avec la disparition des espèces (hirondelles, chauve-souris, grenouilles, etc.) qui se nourrissent principalement des moustiques.  

Des solutions chimiques existent, mais ces dernières vont à l’encontre de notre vision de faire de Tignieu-Jameyzieu une ville durable. D’autant plus, que les agriculteurs de la commune développent actuellement l’agriculture biologique et que l’utilisation de vaporisateurs chimiques aurait des conséquences néfastes sur notre santé. 

En parallèle, nous avons mené une étude pour l’installation de piège à moustiques. Les techniciens ont recommandé d’intervenir sur l'intégralités des parcelles communales. Pour une réelle efficacité, il faudrait quadriller la totalité de la commune de ces dispositifs aux abords des zones humides. Le montant unitaire et le nombre de pièges nécessaire pour couvrir la commune est une dépense non négligeable. Les moyens installés sont ainsi disproportionnés pour une efficacité non avérée et garantie. 

Des solutions naturelles existent, des gestes simples peuvent empêcher la prolifération des moustiques et nous vous conseillons de les adopter. 

Comment se protéger contre les moustiques ? 

La première des mesures à prendre c’est d’être vigilant sur tout ce qui peut servir de « gite larvaire ». Les moustiques se développent principalement dans les eaux stagnantes et 80% des oeufs des femmes se trouvent à proximité de nos habitations ! 

Des gestes simples à adopter pour prévenir l’apparition du moustique : 

> Pensez à bien éliminer toutes les eaux dites « calmes » ou stagnantes comme par exemple, les coupelles, les dessous de pots dans les jardins, les canalisations d’eaux, les bâches de piscine, les brouettes, etc. Pensez aussi à bien nettoyer vos gouttières. 

> Pour les bassins d’eau, vous pouvez mettre des poissons rouges ou des grenouilles qui se feront un festin de ces larves. 

> Pour les bacs récupérateurs d’eau de pluie, vous pouvez installer un tissu ou un voile anti-insectesaux mailles fines ou mettre des billes en polystyrène.  

> Pensez à retourner les arrosoirs ou les seaux après leurs utilisations et rentrer tout ce qui peut stocker de l’eau (jouets, brouettes, pied de parasol, etc.) avant l’arrivée de la pluie. 

> Arrosez sans excès pour éviter de créer des poches d’eau stagnante. 

Quelques conseils de grand-mère : 

> Les moustiques sont attirés par les couleurs vives, n’hésitez pas à vous habiller de vêtements longs et amples de couleur claire. Les moustiques piquent si vous portez des vêtements serrés, 40% des piqures passent par les vêtements. 

> Vous pouvez installer une moustiquaire aux fenêtres, aux portes de votre résidence. C’est le meilleur rempart physique contre les moustiques. 

> Le ventilateur ! Les moustiques sont trop légers pour résister aux bourrasques de vent.

> Les araignées qui peuvent les éliminer 

> Les bougies à la citronnelle

> Les clous de girofles plantés dans un citron ou une orange chasseront les moustiques et parfumeront votre intérieur. 

> L’ail, antiseptique et anti-inflammatoire, est un très bon répulsif de moustiques.

> Les huiles essentielles comme l’huile essentiel d’eucalyptus citronnée, excellent répulsif anti-moustiques que les randonneurs utilisent. 

Les plantes sont nos amies : Certaines plantes diffusent un parfum insupportable pour les moustiques. Nous retrouvons les géraniums, le basilic citronné, la lavande ou encore la menthe poivrée. Vous pouvez aussi planter des arbres fruitiers qui attireront les oiseaux, ou installer des nichoirs à chauves-souris. 

Le Savez-vous ? : Le moustique tigre, reconnaissable à ces rayures noires et blanches, pique toute la journée et profite des petites eaux stagnantes dans votre jardin pour pondre ses œufs. Contrairement à son cousin, le moustique aèdes, qui préfère les eaux marais et qui ne sort qu’à l’aube ou à la tombée de la nuit. 

D'autres informations sur : https://www.auvergne-rhone-alpes.ars.sante.fr/le-moustique-tigre-vecteur-de-maladies

Vous pouvez signaler sa présence sur : https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/

Voir + d'actus